Le 12ème Régiment Cuirassiers

Tank 12ème régiment Camion

Le 12ème Régiment de cuirassiers appartient à la 2e Brigade Blindée, héritière des traditions de la célèbre division Leclerc. Il occupe les quartiers Valmy (zone vie) et Maison-Fort (zone technique) qui sont situés sur les communes d’Olivet et d’Ardon, à 10 km au sud d’Orléans, aux portes de la Sologne.

Unités qui composent le régiment :

  • l’Etat-major,
  • 1 escadron de commandement et de logistique,
  • 3 escadrons de chars Leclerc,
  • 2 escadrons de reconnaissance et d’intervention,
  • 1 escadron de réserve opérationnelle

Une communauté humaine de professionnels, ouverte et solidaire, bien implantée dans sa région.

Professionnalisé en 2000, le 12ème Régiment de cuirassiers compte près de 850 personnels. Très bien implanté localement, le régiment entretient les meilleures relations avec les communes qui l’entourent.

Cela se traduit par des jumelages entre les unités élémentaires et les communes environnantes et des participations à de nombreuses manifestations (14 juillet, fêtes johanniques d’Orléans, etc.).

Matériels majeurs :

Tank Leclerc

  • 18 chars Leclerc
  • 8 blindés ERC90
  • 2 DCL (Dépanneur Char Leclerc)
  • 47 véhicules blindés légers
  • 20 véhicules de l’avant blindés
  • 42 véhicules légers tous terrains de type P4
  • 43 camions.

Historique :

Le 12ème Régiment de cuirassiers (ou Leclerc Cavalerie) est issu de deux unités prestigieuses, le 6ème Régiment de cuirassiers (ou Roi Cavalerie), fondé en 1635 par le cardinal de Richelieu, et le 12ème Régiment de cuirassiers (ou Dauphin Cavalerie), créé en 1668 par le roi Louis XIV.

Le 12ème Régiment de cuirassiers est né en 1994 à Olivet sous la forme d’un régiment de chars

à 80 chars (type RC 80). Il a été professionnalisé en 2000.

Son insigne représente un écu portant dauphin d’argent sur champ d’azur. 
L’azur est la couleur de la cavalerie et le Dauphin rappelle l’ancienne appellation “Dauphin Cavalerie” en hommage au dauphin de France.

Actions, capacités, caractéristiques du régiment :

Régiment équipé de chars Leclerc et d’ERC90 Sagaie, le 12ème régiment de cuirassiers est une unité de combat polyvalente, tournée vers l’engagement opérationnel. Il est apte à intervenir en tout temps et en tout lieu, sur tout type de matériel blindé (chars Leclerc, ERC90, AMX 10RC, VBL,VAB) à l’étranger, en métropole et dans les DOM-COM.

Ses véhicules blindés lui procurent vitesse, protection et puissance de feu. Régiment emportant la décision, sa place est au coeur de la mélée.

En 2012, le régiment a connu une année très dense en projections : l’Afghanistan, le Liban, les DOM-COM (Martinique et Nouvelle-Calédonie).

Depuis le 14 octobre 2014, le 12ème Régiment de Cuirassiers a sa page facebook. Venez échanger, commenter et poster vos messages de soutien aux militaires d’Olivet.

Lien FACEBOOK

Ardon jumelée avec le 5ème escadron – escadron de réserve opérationnelle

Le 5ème escadron du 12ème régiment de cuirassiers est fort de presque 200 personnels.

Il se compose de :

  • d’un peloton de commandement et de logistique
  • et de 4 pelotons de combat.

Créé en 1998, il connait au fil des années des évolutions en lien avec les changements structurels de l’armée de terre.

  • Avant 2009, il est rattaché au 6-12e régiment de cuirassiers avec le 4e Escadron. En 2009, il compose la force Reserve du 12e régiment de cuirassiers avec le 8e escadron.
  • En 2011, il redevient la seule Unité de Reserve du Dauphin Cavalerie. Composé exclusivement de réservistes opérationnels, il prend part à de nombreuses missions de renfort régimentaire : exercice en terrain libre, services de garde régimentaire, missions de courtes durées (1 à 4 semaines) sur le Territoire National dans le cadre du plan VIGIPIRATE.
  • Depuis 2 ans, il renforce régulièrement les missions CUIRASSE et SENTINELLE, tout en maintenant ses périodes d’entrainement opérationnel.

Militaire « à temps partiel », en plus de leur emploi civil ou étudiant, les cuirassiers du 5e escadron démontrent à chaque engagement leur professionnalisme et leur envie de servir. Unis derrière l’emblème de l’unité qui illustre la permanence de leur engagement, ils répondent tous à leur devise « Semper Volens » (Toujours Volontaire).

LE 5E ESCADRON EN QUELQUES CHIFFRES :

  • Origines géographiques
    • 80% des réservistes sont issus de la région orléanaise,
    • 15% de la région Centre,
    • 5% est constitué de Parisiens et de personnels venant d’autres zones que la région centre.
  • Origines de recrutement
    • 8 personnels de l’escadron sont d’anciens appelés
    • 23 sont d’anciens militaires d’actives
    • Tous les autres sont issus du recrutement direct dans la réserve
  • Ancienneté : l’ancienneté est assez variable certains sont à l’escadron depuis sa création en 1998, mais la majorité des cadres ont plus de 6 ans de présence en moyenne.

INSIGNE DU 5e ESCADRON

Sur un écu ordinaire avec un fond azur on retrouve la symbolique de la nuit représentée par la lune et les étoiles et celle du jour représentée par le soleil (qui n’est pas sans rappeler le soleil de l’ancien régime présent sur l’étendard du Dauphin cavalerie à cette époque). Cette symbolique vise à rappeler la permanence de la réserve et sa disponibilité. Cela se retrouve dans la devise de l’escadron “Semper Volens” (toujours volontaire).

La cuirasse avec le chiffre 5 rappelle l’appartenance de l’escadron aux cuirassiers.

Enfin on retrouve les inscriptions “Dauphin Cavalerie”, marquant l’appartenance au 12 et “Fort de la Pompelle 1917” rappelant un fait d’arme dans lequel le régiment s’est illustrée pendant la Première Guerre mondiale. En effet, pendant 8 mois de mai 17 à janvier 18 le régiment a tenu ce fort de la ceinture de Reims.

PAROLES DE RÉSERVISTES

Ils sont pompier professionnel, pâtissier, maitre-chien, mécanicien auto, responsable qualité ou encore étudiant et ont tous fait le choix de s’engager dans la réserve opérationnelle pour devenir soldat en parallèle de leurs activités dans le civil.

Quelles sont les raisons qui les ont motivés à faire ce choix ?

Cuirassier Donatien – étudiant sur Orléans en 1ere année de droit et histoire

« Habitant à proximité du régiment, j’ai souvent eu envie de franchir les portes et d’enfiler moi aussi le treillis ! C’est maintenant chose faite ! »

Cuirassier Oriane – lycéenne en 1ere année du BAC Scientifique à Pithiviers

« J’avais envie de découvrir l’armée tout en continuant mes études. Je souhaite entrer à Polytechniques pour décrocher un diplôme en lien avec l’armement pour ensuite peut être m’engager dans l’armée d’active. »

Cuirassier Adrien – Responsable qualité fruits et légumes à Rungis

« Je me suis engagé avec la volonté de protéger les citoyens français et surtout j’ai envie que mes enfants grandissent dans un monde meilleur. »

Cuirassier Jérémy  – Maître-chien à Sully-sur-Loire et Châteauneuf sur Loire

« Je suis passionné par l’armée depuis tout petit et j’ai très longtemps hésité à m’engager dans l’armée d’active. Ma passion du chien m’a d’abord poussé à en faire mon métier et aujourd’hui à 30 ans je fais le choix de m’engager dans la réserve. L’histoire me passionne et après avoir visité la salle d’Honneur du régiment, je suis fier de marcher sur les traces de nos anciens et de pouvoir servir dans la réserve. »

Cuirassier Olivier – Pompier professionnel dans l’Yonne

« M’engager dans la réserve était une manière pour moi de continuer à servir la population mais de manière un peu différente du métier de pompier. Avec les attentats, les pompiers ont déployé des nouveaux systèmes de secours et d’intervention, tout comme les soldats avec l’opération Sentinelle. Je voulais donc voir la complémentarité entre ces deux métiers et apporter mon expérience. »

Maréchal-des-logis Jaouad – Ingénieur Informatique

« On a tout à gagner à s’engager dans la réserve : la satisfaction de se dépasser, la découverte des valeurs militaires et la camaraderie. On apprend aussi à mieux se connaitre. »